Sekan Raising

Bienvenue sur Sekan Raising, venez combattre pour sauver le monde, ou au contraire le détruire ! Choisissez entre l'Enfer ou le Paradis, sinon soyez neutre ! Et découvrez ce monde nouveau !
 
AccueilCalendrierFAQGroupesS'enregistrerConnexion
Nous espérons que tu t'amusera bien ici. Incarne un exorciste et vient aider la population contre les démons ou créature magique ou alors passe de l'autre côté et devient un démon pour détruire ville et région. Tu pourra aussi prendre le partie des mercenaire et vouloir prendre le contrôle de notre monde

Partagez | 
 

 Un nouveau larbin.

Aller en bas 
AuteurMessage
Eithel
Solitaire
Solitaire
avatar

Message : 86
Date d'inscription : 21/09/2012

Caractéristique du Personnage
Point Puissance: 429
Renommée: 427
Shuris: 2 825 000

MessageSujet: Un nouveau larbin.   Lun 11 Fév - 18:06

Une fois de plus mon histoire se passe dans le nord. En fait, j’étais en ville pour chercher du travail et avoir assez d’argent pour aller passer du bon temps dans le sud. Me reposer un peut, aller me baigner dans les eaux chaudes de la mer et surtout avoir de nouveau chaud. C’est vrais que je commençait à m’attacher au grand nord, mais j’avais besoin d’une petite pause, qui n’en voudrait pas ?
L’histoire commence dans un bar, pour changer à mes habitudes. Ne croyez pas que je sois un alcoolique à l’état pur. C’est seulement qu’une taverne est le meilleur endroit possible pour trouver un travail. Il suffisait de dire au patron que l’on en cherchait un, prendre une bière et s’installer dans un coin sombre en mode «ChuiTr0D4rK »
C’est après quelques heures d’attentes bien au chaud, mon précieux œuf calé sous le bras que ce que j’attendais arriva. C’était l’un des assistants du chef de blizz town qui s’avança devant moi. Il était assez connu en ville. C’était un homme de grande taille. L’air austère, la mine lugubre et une mâchoire comme une enclume. C’est toujours comme ca qu’on s’imagine les hommes du nord.

Il s’assit en silence face à moi et posa une bourse pleine d’or sur la table. Je n’avais pas besoin d’argent, mais de gloire et de puissance, j’étais déjà riche depuis longtemps, mais il me dit :

« Voila environ 1000 shuris, ca pourrai payer tes frais de voyages etc. La mission est simple : il y a un groupe d’esclavagiste un peut au nord, cachés dans la forêt. Tu dois les éliminer et libérer les esclaves s’il y en a. Ensuite, tu les ramèneras. Tu ne seras pas payé en or, mais si tu accomplis cette mission je ferais en sorte qu’on entende parler de toi dans la ville, c’est d’accord ? »


Il savait comment me parler apparemment. Je souris et saisis la bourse :
« Considérez que ces esclavagistes sont déjà morts. »

Puis je partis en fourrant mon œuf dans mon sac. Ca tombait bien je n’aimais pas les esclavagistes. Je marchai durant tout le reste de l’après midi. C’est donc au soleil couchant que j’arrivai à l’orée de la forêt. C’est maintenant que viendra le plus difficile. Je marchais n peut au hasard dans les sous bois en faisant attention à ne pas faire de bruit. J’avais froids, envie d’allumer un feu, mais je risquais de me faire repérer sans que je ne puisse repérer mes ennemis.
Au bout d’un moment je vis une lueur au loin. J’ai eu beaucoup de chance de les trouver. J’avançais discrètement vers ma cible que je vis deux petits points brillants dans les fourrés. Je m’arrêtai et regarda plus attentivement. Avant que je ne puisse faire grand-chose un loup me sauta dessus. Je couvris mon bras d’une protection en Carbonne aussi vite que possible en utilisant mon armor first, et me retrouva dos à terre un loup énervé en trais d’essayer de me bouffer le bras.
D’un mouvement plus désespéré qu’agile, je parvins à pousser le loup avec mes jambes pour le propulser par-dessus ma tête. Il retomba sur ses pattes, mais j’ai eu le temps de me relever.
« Armor second »

Je n’étais plus sans défenses. Le loup me saut dessus, mais je parvins à le pousser à l’aide de mon avant bras. Bien que cette action eu l’effet de me faire faire un pas en arrière et de me déstabiliser.
Le temps de revenir à mes esprits le loup revint à la charge, mais ce coup ci il fût gratifié d’un généreux coup de poing dans le museau. Le loup tomba sur le coté ce qui lui fis pousser un jappement. Je serrai les dents, les esclavagiste n’étaient pas loin, avaient ils entendu ? Dans le doute j’envoyai quelques distances punch dans la tête du loup pour l’assommer. Il ne jappa pas et resta inconscient. C’était une première menace écartée. Je repris mon chemin furtif en gardant mon armure, me disant que finalement j’étais plus discret avec.
Après dix minutes j’arrivai en vue du camp. Placé au centre d’une clairière. Il y avait la une quinzaine d’hommes armées, cinq esclaves et une cage sur roues attelée par deux chevaux. Je ne pouvais pas affronter quinze hommes d’un coup, c’était suicidaire. Je commençai par m’n prendre à ceux qui dressaient le gai. Il y en avait trois à distance à peut près régulière. Je me dirigeai vers le premier et lui tomba dessus du haut d’un arbre en lui plantant un poignard dans la nuque pendant qu’il urinait sur un buisson. Une mort ridicule rapide et silencieuse comme je les aimais. Pour le deuxième c’était plus délicat. Il semblait plus attentif que le premier et était plus éloigné des fourrées. Je décidai de prendre un pari risqué et l’entrava dans mes liens obscur pour le tirer rapidement dans l’ombre. Par chance ma tentative aboutit sur une réussite.
L’homme gisait la à mes pieds ligoté des pieds jusqu’au nez. J’aurais pus l’épargner, mais mon employeur était clair. Je devais le tuer.
« Désolé mon vieux… n’y voie rien de personnel. »

Et je mis fin à ses jours d’un vif coup de poignard à la gorge. Plus qu’un seul…
Celui-ci était facile à atteindre : il dormait adossé à la cage, donc caché de ses camarades. Je lui lançai simplement mon poignard en pleine tête, et monta sur la branche d’un arbre parfaite pour tirer.
Un arc et douze flèches. Que la tuerie commence. Je tirai une première flèche sur un homme qui était en train de prendre un bout de viande sur le feu et il tomba dans les flammes en hurlant comme un cochon qu’on égorge.
Les onze autres se levèrent promptement, mais l’un d’entre eux reçus une flèche dans la gorge.
« J’ai reçus l’ordre de vous exécuter… Je ne suis pas connu pour abandonner ou même échouer, donc vous allez mourir les mecs… Désolé… »

Je tirai trois autres flèches qui firent tomber trois autres hommes. La mission se déroulait très bien, mais celui qui semblait être le chef saisis un esclave et plaça son épée sous sa gorge :
« Rends toi ou il est mort… »

Putain, manquait plus que ca… Je n’avais pas le chois, si il mourrait ma mission échouait. Je fis ce qui devait être fais : me rendre.
On brisa mon arc et on me jeta dans la cage avec les autres esclaves. Au moins je n’étais pas ligoté, je pourrais m’échapper facilement.

En heurtant le sol de la cage se sombra ans l’inconscience. C’est seulement le lendemain matin que je repris connaissance. Il faisait déjà jour, nous avancions dans l’aube grise. Tout les esclaves dormaient à part un. Il me sourit :
« Bienvenue, je m’appelle Omicron et toi ? »

Il avait l’air un peut plus vieux que moi, il avait des cheveux bleu coupés cour. Il n’avait pas l’air très puissant, mais il avait vraiment l’air sympa.
« Eithel… Désolé de ne pas avoir été plus utile hier…

-C’est pas grave c’était la classe, mais bon c’est finis maintenant…

-non, ce soir on retente le coup ! »


Je passai la journée à parler avec mon camarade d’infortune et une amitié se forma entre nous. Le soir venu, j’expliquai mon plan a Omicron. Lorsque deux hommes nous apportèrent nos repas, nous les avons attrapés par la tête, pour les assommer contre les barreaux. Il saisit les clefs et ouvris la porte me laissant faire le reste. J’achevai les deux premier avec mon sabre et forma mon armor second. Ils étaient cinq. Là c’était gérable. Les Deux premiers arrivèrent sur moi armés d’épées. Le premier m’attaqua à gauche, je parai avec mon sabre et trancha l’autre qui se trouvais à droite. Il tomba à genoux en se tenant le ventre. Le deuxième fonça vers moi en hurlant et je lui enfonçai ma lame dans la bouche. Ensuite j’achevai le premier que j’avais seulement blessé.
Je formai mon deuxième sabre et me prépara à affronter les deux suivants. L’affrontement fut plus difficile que le premier. Les coups fusèrent et nos sabres faisaient des étincèles en s’entrechoquant. Je ne savais pas vraiment ce que je faisais, mais je le faisais bien. Etrangement le chef n’intervenait pas, il regardait silencieusement l’affrontement. Au bout d’un moment je fis une roulade entre mes adversaires et planta mes sabres dans leur dos. Ils tombèrent à terre, morts.
Je dissipai un de mes sabres, et fis face au dernier adversaire :
« Tu es seul, accepte ton destin, c’est finis… »

Il ne dit pas un mot et fonça vers moi. Il enchainait les coups puissants, me faisant reculer jusqu'à m’acculer contre la cage. Puis il me fit tomber à genoux. Il allait me porter le coup de grâce, mais je fis une roulade sur le coté et lui trancha le flanc. Il tituba vers moi. Le combat fus encore assez cours, il m’attaqua sur la gauche, mais je parai et lui donna un violent coup de coude dans le nez et le décapita.
« Vous êtes libres maintenant…. »

Le retour fut assez court. Au bout d’une journée et demie de marche nous sommes arrivés aux portes de la ville ou l’assistant du chef de blizz town m’attendait.
« Tu à été long…

-J’ai fais ce que j’ai pus… Que vont devenir les esclaves ?

-Ils vont devenir citoyens de notre ville je pense… »

Il soupira :
« Et toi tu reste ici ou tu repart en voyage ? Il y a du travail ici…

-J’ai encore des rêves à accomplir, un jour peut âtre, adieu »


Puis je donnai 200 shuris à chaque esclave et partis vers l’ouest, vers la mer pour trouver un bateau et partir au sud. Après quelques kilomètres, Omicron me rattrapa :
« Je ne suis pas fais pour la vie sédentaire. »

Je souris et c’est ainsi que ma route commença aux cotés d’Omicron.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un nouveau larbin.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» le nouveau gouvernement
» Nouveau parc industriel dans l'aire de l'Aéroport
» nouveau supplement-non officiel?
» Nouveau mordu DEUTZ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sekan Raising :: Pays de Sekan :: Sekan : Nord :: Blizz Town-
Sauter vers: